La sorcière des contes russes

Où se passe l'histoire de Baba yaga ?

L'histoire de Baba Yaga se déroule principalement dans les contes et les légendes russes et slaves. Baba Yaga est un personnage emblématique de ces traditions, une figure de sorcière ou de vieille femme aux pouvoirs magiques.

Pourquoi Baba yaga ?

La raison pour laquelle Baba Yaga est présente dans de nombreuses histoires est liée à son rôle symbolique. Elle représente souvent la dualité, à la fois maléfique et bienveillante. Dans certains contes, elle est décrite comme une menace terrifiante, tandis que dans d'autres, elle joue le rôle d'une aidante ou d'une guide pour les protagonistes.

Quelle est l'histoire de Baba yaga ?

L'histoire de Baba Yaga varie selon les récits, mais elle est généralement associée à des épreuves, des questions et des solutions que les héros ou humains doivent surmonter face à des créatures maléfiques. Elle vit dans une cabane magique qui repose sur des pattes de poulet et est entourée de créatures mystiques. Les protagonistes doivent souvent lui rendre visite pour obtenir de l'aide ou résoudre des énigmes.

Il était une fois dans un village de la campagne russe, une petite fille qui avait perdu sa maman. Son père s'était remarié, mais sa nouvelle épouse était une femme méchante. Elle détestait la petite fille et la maltraitait. La marâtre cherchait constamment un moyen de se débarrasser de l'enfant. Un jour, pendant que son mari était parti vendre du blé au marché, elle dit à la petite fille : "Va chez ma sœur, ta gentille tante, et demande-lui une aiguille et du fil pour te coudre une chemise."

La petite fille mit son joli fichu rouge et partit. En chemin, elle décida de rendre visite d'abord à sa véritable tante, la sœur de sa maman. Elle savait qu'elle pouvait lui demander de bons conseils. Sa tante la reçut chaleureusement et la petite fille lui expliqua la situation : "Tante, la nouvelle femme de papa m'a envoyée chez sa sœur lui demander une aiguille et du fil pour me coudre une chemise. Mais d'abord, je suis venue te demander, à toi, un bon conseil."

La tante comprit immédiatement que la sœur de la marâtre n'était autre que Baba Yaga, la cruelle ogresse. Elle donna alors à la petite fille des instructions précieuses pour avoir de bonnes réponses et trouver les solutions aux questions de la sorcière: "Dans le jardin de Baba Yaga, il y a un bouleau qui essaiera de te fouetter les yeux avec ses branches. Noue un ruban autour de son tronc. Tu trouveras une grosse barrière qui grince et qui tentera de se refermer d'elle-même. Mets de l'huile sur ses gonds. Des chiens essaieront de te dévorer, jette-leur du pain. Enfin, tu croiseras un chat qui pourrait te crever les yeux, donne-lui un bout de jambon."

La petite fille remercia sa tante et continua son chemin. Après une longue marche, elle arriva enfin chez Baba Yaga, qui était en train de tisser. La petite fille s'annonça : "Bonjour, ma tante." Baba Yaga lui répondit : "Bonjour, ma nièce. Ma mère m'envoie te demander une aiguille et du fil pour qu'elle me couse une chemise."

Baba Yaga accepta de chercher une aiguille bien droite et du fil bien blanc pour la petite fille, mais en attendant, elle lui demanda de s'asseoir à sa place et de tisser. La petite fille se mit donc au métier et se sentit heureuse.

Soudain, elle entendit Baba Yaga dire à sa servante dans la cour : "Chauffe le bain et lave ma nièce soigneusement. Je veux la manger au dîner." La petite fille fut prise de peur, mais elle décida de garder une voix aimable et gaie lorsqu'elle s'adressa à la servante : "Hé, ma bonne, fends moins de bois et pour apporter l'eau, utilise plutôt une passoire !" Elle offrit également son joli fichu rouge à la servante.

La petite fille regarda autour d'elle et vit que le feu brûlait clairement dans la cheminée et que l'eau chantait dans le chaudron, même si c'était de l'eau d'ogresse, elle chantait une jolie chanson.

Cependant, Baba Yaga s'impatientait. Elle appela depuis la cour : "Tu tisses, ma nièce ? Tu tisses, ma chérie ?" La petite fille se leva discrètement, se dirigea vers la porte et se retrouva face au chat, maigre, noir et effrayant. Le chat regarda les yeux bleus de la petite fille avec ses yeux verts et s'apprêta à les crever avec ses griffes. Mais la petite fille lui offrit un morceau de jambon et lui demanda doucement : "Dis-moi, je t'en prie, comment puis-je échapper à Baba Yaga ?"

Le chat dévora le morceau de jambon, lissa ses moustaches et répondit : "Prends ce peigne et cette serviette, et sauve-toi. Baba Yaga va te poursuivre. Colle ton oreille contre la terre, si tu l'entends approcher, jette la serviette, et tu verras ! Si elle te poursuit toujours, colle à nouveau ton oreille contre la terre et lorsque tu l'entendras sur la route, jette le peigne, et tu verras !"

La petite fille remercia le chat, prit la serviette et le peigne, puis s'enfuit. À peine sortie de la maison, elle vit deux chiens encore plus maigres que le chat, prêts à la dévorer. Elle leur jeta du pain tendre et ils ne lui firent aucun mal.

Ensuite, elle rencontra une grosse barrière qui grinçait et menaçait de se refermer pour l'empêcher de sortir. Mais comme sa tante le lui avait conseillé, elle versa de l'huile sur les gonds de la barrière, qui s'ouvrit largement pour la laisser passer. Sur le chemin, un bouleau siffla et agita ses branches pour lui fouetter les yeux. Mais la petite fille noua un ruban rouge autour de son tronc, et le bouleau la salua en lui montrant le chemin.

Elle courut aussi vite qu'elle le pouvait. 

Pendant ce temps, le chat prit sa place et se mit à tisser. Baba Yaga demanda de nouveau depuis la cour : "Tu tisses, ma nièce ? Tu tisses, ma chérie ?" Le chat répondit d'une grosse voix : "Je tisse, ma vieille tante, je tisse."

Furieuse, Baba Yaga se précipita dans la maison, mais la petite fille avait déjà disparu. Baba Yaga gronda le chat et lui demanda pourquoi il ne lui avait pas crevé les yeux. Le chat répondit : "Cela fait longtemps que je suis à ton service, et tu ne m'as jamais donné le moindre os, tandis qu'elle m'a offert du jambon !"

Baba Yaga gronda aussi les chiens en leur demandant pourquoi ils ne l'avaient pas dévorée. Les chiens répondirent : "Cela fait longtemps que nous sommes à ton service, et tu ne nous as même pas donné une vieille croûte, alors qu'elle nous a donné du pain tendre !"

Ensuite, Baba Yaga s'en prit à la barrière en lui reprochant de ne pas l'avoir retenue. La barrière répondit : "Cela fait longtemps que je suis à ton service, et tu ne m'as jamais versé une seule goutte d'huile sur les gonds, tandis qu'elle m'a versé une burette entière !"

Baba Yaga se tourna vers le bouleau et le gronda également. Le bouleau dit : "Cela fait longtemps que je suis à ton service, et tu ne m'as jamais paré d'un fil, tandis qu'elle m'a décoré d'un beau ruban de soie !"

Enfin, la servante intervint et dit qu'elle était à son service depuis longtemps sans jamais recevoir le moindre cadeau, tandis que la petite fille lui avait offert un joli fichu rouge.

Baba Yaga siffla son mortier, qui arriva en trombe, et elle sauta dedans. Jouant du pilon et effaçant ses traces avec son balai, elle se lança à la poursuite de la petite fille à travers la campagne.

La petite fille colla son oreille contre la terre et entendit que Baba Yaga s'approchait. Elle jeta alors la serviette qui se transforma en une large rivière. Baba Yaga fut forcée de s'arrêter. Enragée, elle retourna chez elle, fit sortir ses trois bœufs de l'étable et les amena près de la rivière. Les bœufs burent toute l'eau jusqu'à la dernière goutte, puis Baba Yaga reprit sa poursuite.

La petite fille continuait de courir rapidement car il commençait à faire nuit, et elle pensait : "Mon papa doit me croire perdue." Le vieux paysan, de retour du marché, demanda à sa femme où se trouvait la petite fille. La marâtre répondit : "Qui sait ! Cela fait des heures que je l'ai envoyée chez sa tante faire une commission."

Finalement, la petite fille, les joues toutes rouges d'avoir couru, arriva chez son père. Il lui demanda : "D'où viens-tu, ma petite ?" Elle répondit : "Oh, mon père, ma mère m'a envoyée chez ma tante pour lui demander une aiguille et du fil afin de me coudre une chemise, mais ma tante, tu ne devineras jamais qui elle est... C'est Baba Yaga, la cruelle ogresse !"

La petite fille raconta toute son histoire, et le vieil homme fut rempli de colère. Il roua de coups la marâtre et la chassa de la maison en lui ordonnant de ne plus jamais revenir.

Depuis ce jour-là, la petite fille et son père vécurent en paix. J'ai eu l'occasion de visiter leur village, où ils m'ont chaleureusement invitée à leur table. Le repas était délicieux et tous étaient heureux.

 

 

Quelle est l'histoire du cavalier rouge, de la jeune fille et des animaux de la foret dans baba yaga?

Le Cavalier Rouge, la Jeune Fille et les Animaux de la Forêt sont des éléments souvent présents dans les histoires impliquant Baba Yaga. Ils font partie de l'univers mythique et symbolique entourant cette figure emblématique des contes russes.

Le Cavalier Rouge, également connu sous le nom de "Cavalier de Feu", est souvent associé à Baba Yaga. Il est décrit comme un personnage mystérieux qui chevauche un cheval rouge flamboyant. Il peut être à la fois un allié ou un adversaire des héros des contes. L' apparition du Cavalier rouge est souvent liée à des épreuves ou à des moments décisifs de l'histoire.

La Jeune Fille est souvent le personnage principal qui se rend chez Baba Yaga pour chercher de l'aide, obtenir des conseils ou accomplir une quête. Elle représente l'innocence, la pureté ou la jeunesse, et doit faire preuve de courage et d'intelligence pour surmonter les épreuves imposées par la sorcière.

Les Animaux de la Forêt sont des créatures magiques qui entourent Baba Yaga et habitent les environs de sa cabane. Ils peuvent être à la fois bienveillants et malveillants, et jouent souvent un rôle de guides ou de protecteurs pour la Jeune Fille. Les animaux les plus couramment associés à Baba Yaga sont le corbeau et le chat, mais d'autres créatures comme le loup ou l'ours peuvent également être présentes dans les récits.

Ces éléments contribuent à l'atmosphère mystique et symbolique des contes mettant en scène Baba Yaga, ajoutant une dimension magique et souvent énigmatique à ces histoires.

Quels sont les pouvoirs magiques de baba yaga ?

Baba Yaga possède de nombreux pouvoirs magiques. Elle peut voler sur un balai, se transformer en différents animaux, contrôler les éléments naturels et utiliser des sorts et des enchantements. Elle est souvent décrite comme étant très puissante, mais aussi capricieuse et imprévisible.

Que veut dire babaja ?

Quant au terme "babaja", il peut avoir différentes significations selon le contexte et la culture. Cependant, il n'y a pas de signification spécifique associée à ce mot en relation directe avec Baba Yaga dans les récits traditionnels.

Quelle est la morale du conte Baba Yaga ?

Le conte de Baba Yaga présente différentes morales selon les versions et les interprétations. Cependant, voici quelques thèmes couramment associés à cette histoire :

  1. Le courage et la détermination : Baba Yaga représente souvent un défi ou un obstacle que le personnage principal, généralement la Jeune Fille, doit affronter. La morale met en avant l'importance du courage, de la détermination et de la persévérance pour surmonter les difficultés et accomplir ses objectifs.

  2. La sagesse et l'intelligence : La Jeune Fille doit souvent faire preuve de ruse, de sensibilité et d'intelligence pour réussir dans son entreprise. La morale souligne l'importance de la sagesse et de l'intelligence pour résoudre les problèmes et trouver des solutions.

  3. L'importance de l'aide et des conseils : La Jeune Fille reçoit souvent l'aide d'animaux ou d'autres personnages bienveillants qui lui donnent des conseils ou des objets magiques. La morale souligne l'importance de l'entraide, de l'écoute des conseils et de la reconnaissance envers ceux qui apportent leur soutien.

  4. La dualité du bien et du mal : Baba Yaga incarne souvent une figure ambiguë, à la fois malveillante et bienveillante. La morale met en lumière la dualité présente en chacun de nous, soulignant qu'il est possible de trouver le bien même chez les personnages en apparence maléfiques.

  5. La valorisation de l'intuition et de la connexion avec la nature : La Jeune Fille est souvent guidée par son intuition et établit une relation avec les animaux et la nature environnante. La morale souligne l'importance d'écouter son intuition et de cultiver une connexion harmonieuse avec la nature.

Quelle est la signification de la sorcière dans les contes russes?

La sorcière est un personnage récurrent dans de nombreux contes russes. Elle est souvent représentée comme une vieille femme maléfique dotée de pouvoirs magiques. Dans ces contes, la sorcière est généralement l'antagoniste principal et cherche à faire du mal aux protagonistes, notamment aux jeunes filles ou aux héros en quête d'aventures.

La sorcière russe est souvent décrite comme une figure redoutable, utilisant des sorts, des potions et des enchantements pour atteindre ses objectifs. Elle vit souvent dans une cabane isolée dans la forêt, entourée de créatures maléfiques. Certaines sorcières sont également associées à des animaux tels que des loups, des corbeaux ou des chats noirs.

Dans les contes russes, les héros et les héroïnes doivent souvent affronter la sorcière pour surmonter des épreuves et triompher du mal. Cela peut impliquer de ruser avec elle, de trouver des objets magiques ou de recevoir l'aide d'animaux ou d'autres personnages bienveillants.

La sorcière des contes russes incarne généralement le concept du mal et représente les dangers et les obstacles que les héros doivent surmonter pour atteindre leur objectif. Elle ajoute une dimension de suspense et de mystère aux contes, tout en offrant des leçons morales sur la force, le courage et la détermination face à l'adversité.

On retrouve dans les jeux video, et notamment Tomb Raider ces solutions et bonnes réponses intelligentes...

Comment faire un grimoire?

Quel est le symbole des maisons de sorcière russe?

Le symbole le plus couramment associé aux maisons de sorcières russes est la jambe de poulet, également connue sous le nom de "pied de poule". Ce symbole est souvent utilisé pour marquer l'emplacement des maisons de sorcières dans les contes et les légendes russes. On dit que le pied de poule protège la maison de sorcière et empêche les intrusions indésirables. Il est souvent suspendu au-dessus de la porte d'entrée ou placé près des fenêtres. Dans la mythologie russe, le pied de poule est également considéré comme un symbole de fertilité et de prospérité.

La sorcière des contes russes est une figure de fiction et ne représente pas la réalité des pratiques ou des croyances liées à la sorcellerie en Russie ou dans d'autres cultures. Mais elle nous fournit de jolies idées de déguisements et de maquillage chez Mélusine la fée!

Comment devenir une sorcière?

Vous cherchez un déguisement d'Halloween? ou un déguisement de couple

Vous avez entendu parler des fêtes de sorcières?

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés

Shop now