Quel remède de grand mère pour faire baisser le fer?

Comment faire baisser le taux de fer dans le sang naturellement ?

Si vous avez un taux de fer élevé dans le sang, voici quelques conseils pour le faire baisser naturellement :

  1. Limitez votre consommation d'aliments riches en fer : réduisez la consommation d'aliments et plantes riches en fer, tels que la viande rouge, les abats, les crustacés, les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches), les céréales enrichies en fer, les noix et les graines. Remplacez-les par des aliments à teneur en fer plus modérée.

  2. Augmentez votre consommation d'aliments contenant des inhibiteurs de l'absorption du fer : certains aliments peuvent réduire l'absorption du fer. Cela comprend les produits laitiers, le thé, le café, le vin rouge et les aliments riches en calcium. En les incluant dans votre alimentation, vous pouvez aider à limiter l'absorption excessive de fer. Si vous souhaitez faire baisser votre taux de fer, vous pouvez envisager d'inclure des sources de calcium dans votre alimentation. Les produits laitiers, les légumes à feuilles vertes (comme le brocoli et le chou frisé), les fruits à coque et certaines eaux minérales riches en calcium sont des exemples d'aliments et de boissons qui peuvent contribuer à augmenter votre apport en calcium.

  3. Méfiez-vous des aliments riches en vitamine C :

Lorsque vous souhaitez faire baisser votre taux de fer, il est généralement recommandé de limiter la consommation de vitamine C. La vitamine C peut augmenter l'absorption du fer non héminique (présent dans les aliments d'origine végétale) et faciliter son assimilation par l'organisme.

Si vous avez un excès de fer dans le sang (hémochromatose par exemple), il est conseillé de prendre des mesures pour réduire l'absorption du fer. Dans ce contexte, il est généralement recommandé de limiter la consommation d'aliments riches en vitamine C, car cela peut contribuer à réduire l'absorption du fer non héminique.

Soyez donc prudents sur des aliments riches en vitamine C dans votre alimentation, tels que les agrumes, les baies, les poivrons, les kiwis et les légumes verts à feuilles.

4.Augmentez votre consommation de thé vert : le thé vert contient des composés appelés catéchines, des polyphénols qui forment des complexes insolubles, qui peuvent aider à réduire l'absorption du fer. Boire du thé vert entre les repas peut être bénéfique pour faire baisser le taux de fer.

5. Évitez les suppléments de fer : si vous prenez des suppléments de fer, discutez-en avec votre médecin traitant pour déterminer s'il est nécessaire de les poursuivre ou de les ajuster.

5. Faites régulièrement de l'exercice : l'exercice physique régulier peut aider à réguler les niveaux de fer dans le corps. Choisissez des activités qui vous plaisent, comme la marche, la course à pied, la natation ou le vélo, et essayez de les pratiquer régulièrement.

6. Consultez votre médecin : si votre taux de fer reste élevé malgré les mesures naturelles, voyez votre médecin traitant pour un diagnostic précis et un suivi approprié.

Les symptômes de l'excès de fer

L'excès de fer dans le corps, connu sous le nom d'hémochromatose ou de surcharge en fer, peut présenter différents symptômes même si l'excès de fer peut ne pas présenter de symptômes évidents et peut être découvert lors d'examens médicaux de routine. Voici quelques symptômes courants associés à l'excès de fer :

  1. La fatigue excessive et la faiblesse sont des symptômes et des signes avant-coureurs fréquents de l'excès de fer.

  2. Les douleurs articulaires, en particulier au niveau des articulations des doigts, des poignets, des hanches et des genoux, peuvent être présentes.

  3. Troubles de la peau : une coloration bronze ou grisâtre de la peau, des démangeaisons, des éruptions cutanées ou une fragilité de la peau peuvent être observées.

  4. Abdomen gonflé : une augmentation de la taille de l'abdomen, parfois accompagnée de douleurs abdominales, peut se produire en raison de l'accumulation de fer dans le foie.

  5. Perte de libido : une diminution de la libido et des troubles de la fonction sexuelle peuvent survenir chez certaines personnes atteintes d'excès de fer.

  6. Troubles menstruels : chez les femmes, des menstruations abondantes ou irrégulières peuvent être associées à un excès de fer.

  7. Troubles du métabolisme du sucre : l'excès de fer peut perturber le métabolisme du sucre, ce qui peut entraîner une résistance à l'insuline, une intolérance au glucose et éventuellement le développement de diabète de type 2. Un traitement précoce est conseillé.

  8. Problèmes cardiaques : une surcharge en fer peut entraîner des problèmes cardiaques, tels que l'hypertension artérielle, l'insuffisance cardiaque et les arythmies cardiaques. 

Consultez vite si vous présentez des symptômes qui pourraient être liés à un excès de fer. Un diagnostic précis peut être établi par le biais d'examens sanguins et d'autres tests spécifiques. Le traitement de l'excès de fer dépendra de la cause sous-jacente et peut inclure des saignées thérapeutiques, des médicaments chélateurs du fer et des ajustements alimentaires.

Les causes d'un excès ou d'un manque de fer

Le manque de fer, également connu sous le nom de carence en fer ou d'anémie ferriprive, peut avoir plusieurs causes, notamment :

  1. Alimentation insuffisante en fer : une consommation insuffisante d'aliments riches en fer, tels que la viande rouge, les légumes à feuilles vertes, les légumineuses et les céréales enrichies en fer, peut entraîner une carence en fer.

  2. Perte de sang : les pertes de sang peuvent épuiser les réserves de fer dans le corps. Cela peut être dû à des menstruations abondantes chez les femmes, des saignements gastro-intestinaux (ulcères, hémorroïdes, polypes, cancers), des blessures ou des chirurgies.

  3. Grossesse : pendant la grossesse, les besoins en fer augmentent pour soutenir la croissance du fœtus. Si l'apport en fer n'est pas adéquat, cela peut entraîner une carence en fer chez la mère.

  4. Malabsorption : certaines conditions médicales, telles que la maladie cœliaque, la maladie de Crohn, la maladie inflammatoire de l'intestin et la chirurgie de l'estomac ou de l'intestin, peuvent affecter l'absorption du fer dans le corps.

  5. Maladies chroniques : certaines maladies chroniques, telles que l'insuffisance rénale chronique, certains types de cancer, les maladies inflammatoires et les infections chroniques, peuvent entraîner une utilisation accrue du fer ou une diminution de son absorption, ce qui peut conduire à une carence en fer.

D'un autre côté, un excès de fer dans l'organisme, appelé surcharge en fer ou hémochromatose, peut créer de graves problèmes de santé et  être causé par :

  1. Hémochromatose génétique : l'hémochromatose génétique est une maladie héréditaire qui entraîne une absorption excessive du fer par l'intestin, ce qui peut entraîner une accumulation excessive de fer dans les tissus. Evitez absolument les fruits de mer crus qui peuvent contenir des bactéries dangereuses pour vous.

  2. Transfusions sanguines fréquentes : les personnes qui reçoivent régulièrement des transfusions sanguines peuvent développer une surcharge en fer en raison de l'apport excessif de fer provenant du sang transfusé et de l'exposition à certains produits chimiques.

  3. Suppléments de fer excessifs : la prise excessive de suppléments de fer peut entraîner une accumulation excessive de fer dans l'organisme.

  4. Ménopause: chez les femmes, il arrive fréquemment que l'hyperferritinémie se déclenche après la ménopause. 
  5. Autres conditions médicales : certaines maladies, telles que la cirrhose du foie, l'hépatite C, la stéatose hépatique. l'anémie sidéroblastique et certaines maladies du sang, peuvent également entraîner une surcharge en fer. 

Tant la carence en fer que l'excès de fer peuvent avoir des conséquences néfastes sur la santé. Il est donc essentiel de maintenir un équilibre approprié et de consulter votre médecin traitant!

J'ai l'inverse d'une anémie...Comment réduire un excès de fer dans le sang ?

  1. Saignées thérapeutiques (phlébotomie) : il s'agit d'un procédé médical qui implique le prélèvement périodique de quantités contrôlées de sang afin de réduire les niveaux de fer. Ce processus est effectué par un professionnel de santé et peut nécessiter plusieurs séances régulières.

  2. Éviction des sources de fer alimentaires : réduisez ou évitez les aliments riches en fer, tels que la viande rouge, les abats, les crustacés et les céréales enrichies en fer. Adoptez une alimentation équilibrée comprenant des aliments à faible teneur en fer.

  3. Limitez la consommation d'alcool : l'alcool peut augmenter l'absorption du fer dans l'organisme. Réduisez ou évitez la consommation d'alcool pour aider à réduire l'excès de fer.

  4. Évitez les suppléments de fer : si vous prenez des suppléments de fer, arrêtez de les prendre ou réduisez la dose selon les conseils de votre médecin ou nutritionniste. Évitez également les multivitamines contenant du fer.

  5. Considérez des chélateurs de fer : dans certains cas, votre médecin peut vous prescrire des médicaments appelés chélateurs de fer. Ils aident à éliminer l'excès de fer de votre organisme.

Quel thé boire quand on a trop de fer dans le foie?

Lorsque vous avez un excès de fer dans le foie, évitez de consommer des aliments ou des boissons riches en vitamine C, car la vitamine C favorise l'absorption du fer. Par conséquent, il est préférable de ne pas boire de thé contenant de fortes concentrations de vitamine C, comme le thé d'hibiscus.

 

Cependant, certains types de thé peuvent être bénéfiques pour aider à réduire l'absorption du fer. Le thé vert, par exemple, contient des composés appelés catéchines qui peuvent inhiber l'absorption du fer dans l'organisme. Le thé vert peut être une option à considérer pour limiter l'absorption excessive de fer dans le foie, buvez-en 3 tasses par jour.

Des niveaux élevés de ferritine se trouvent généralement dans les cellules du foie ainsi que dans le système immunitaire rendant difficile l'élimination de votre excès de fer...La consommation de thé seul ne suffit pas à traiter un excès de fer dans les cellules du foie  foie...Mais ça peut aider!

Quels sont les aliments à supprimer quand on a trop de fer ?

Lorsque vous avez un excès de fer, il est recommandé de limiter ou d'éviter les aliments riches en fer, en particulier le fer héminique, qui est plus facilement absorbé par l'organisme. Voici quelques aliments à retirer pour réduire votre apport en fer :

  1. Viande rouge : réduisez votre consommation de viande rouge, telle que le bœuf, l'agneau et le veau, qui sont riches en fer héminique.

  2. Abats : évitez les abats tels que le foie, les rognons et le cœur, car ils sont également riches en fer.

  3. Crustacés et mollusques : réduisez la consommation de crustacés comme les huîtres, les moules, les crevettes et les palourdes, qui contiennent des quantités significatives de fer.

  4. Légumineuses : les lentilles, les haricots rouges, les pois chiches et les autres légumineuses sont riches en fer non héminique. Bien qu'ils soient une bonne source de nutriments, ils peuvent contribuer à augmenter votre apport en fer si vous en consommez en grandes quantités.

  5. Céréales enrichies : évitez les céréales et les produits céréaliers enrichis en fer, tels que les céréales pour petit-déjeuner et les pâtes à base de farine enrichie.

  6. Noix et graines : les noix, en particulier les amandes, les noix de cajou et les pistaches, ainsi que les graines comme les graines de tournesol et les graines de sésame, contiennent également des quantités non négligeables de fer.

Trop de fer dans le sang quoi manger ?

Si vous avez un excès de fer dans le sang, il est recommandé de modifier votre alimentation pour réduire l'apport en fer. Voici quelques conseils sur les aliments à privilégier :

  1. Aliments à faible teneur en fer : choisissez des aliments à faible teneur en fer, tels que les légumes verts à feuilles (épinards, brocoli, chou frisé), les légumes-racines (carottes, navets, céleri-rave), les fruits frais, les graines (graines de lin, graines de chia) et les noix (noix de cajou, amandes, noix de pécan). Ces aliments sont moins riches en fer et peuvent contribuer à réduire l'excès de fer dans votre organisme.

  2. Aliments riches en vitamine C : consommez des aliments riches en vitamine C, car la vitamine C aide à réduire l'absorption du fer. Les agrumes (oranges, citrons), les baies (fraises, framboises), les kiwis, les poivrons rouges et les tomates sont de bonnes sources de vitamine C.

  3. Thé et café : certaines études suggèrent que la consommation de thé et de café peut inhiber l'absorption du fer. Cependant, cela ne signifie pas que vous devez augmenter votre consommation de ces boissons. Buvez-les avec modération.

  4. Produits laitiers : les produits laitiers ne contiennent pas de fer, mais ils peuvent inhiber l'absorption du fer non héminique. Consommez-les avec modération.

  5. Aliments fermentés : les aliments fermentés, tels que la choucroute, le miso, le tempeh et le kéfir, contiennent des bactéries bénéfiques qui peuvent aider à réduire l'absorption du fer.

  6. C'est vraiment essentiel d'agir car il faut éviter l'hyperferritinémie qui favorise également l'apparition d'autres troubles comme l'obésité et le diabète (type 2).

Quel fromage manger quand on a trop de fer ?

Lorsque vous avez un excès de fer,  limitez votre consommation de certains fromages qui sont riches en fer. Voici quelques conseils sur les types de fromages à privilégier :

  1. Fromages frais : les fromages frais, tels que le fromage cottage, le fromage frais, le fromage blanc et la ricotta, ont tendance à contenir moins de fer que les fromages affinés. Ils peuvent donc être de bonnes options lorsque vous essayez de réduire votre apport en fer.

  2. Fromages à pâte dure : certains fromages à pâte dure, comme le parmesan et le gruyère, ont une teneur en fer relativement faible par rapport aux fromages à pâte molle. Cependant,  consommez-les avec modération, car ils peuvent toujours contribuer à votre apport en fer total.

  3. Fromages à pâte molle : les fromages à pâte molle, comme le brie, le camembert et le bleu, ont tendance à contenir des quantités plus élevées de fer. Il est recommandé de les limiter ou de les éviter si vous avez un excès de fer.

Quel aliment empêche l'absorption du fer ?

Certains aliments peuvent aider à réduire l'absorption du fer dans le corps. Voici quelques exemples d'aliments qui peuvent entraver l'absorption du fer :

  1. Aliments riches en calcium : le calcium peut interférer avec l'absorption du fer. Les produits laitiers, tels que le lait, le fromage et le yogourt, ainsi que les légumes à feuilles vertes, comme le chou frisé et le brocoli, sont des exemples d'aliments riches en calcium.

  2. Aliments riches en fibres : les fibres alimentaires peuvent se lier au fer et entraver son absorption. Les légumes, les fruits, les céréales complètes et les légumineuses sont des sources de fibres alimentaires.

  3. Thé et café : les tanins présents dans le thé et le café peuvent réduire l'absorption du fer. Il est recommandé de les consommer entre les repas pour minimiser leur effet inhibiteur sur l'absorption du fer.

  4. Aliments riches en phytates : les phytates sont des composés présents dans les céréales complètes, les noix, les graines et les légumineuses. Ils peuvent également interférer avec l'absorption du fer. Cependant, la cuisson, la fermentation et la germination des aliments riches en phytates peuvent aider à réduire leur effet inhibiteur sur l'absorption du fer.

  5. Aliments riches en tanins : certains fruits, comme les raisins, les grenades et les mûres, contiennent des tanins, qui peuvent interférer avec l'absorption du fer.

C'est quoi un régime sans fer?

Un régime sans fer, également appelé régime pauvre en fer, est un régime alimentaire spécifique qui vise à réduire l'apport en fer provenant des aliments. Il est généralement prescrit dans certaines conditions médicales où il y a un excès de fer dans l'organisme, comme l'hémochromatose ou la surcharge en fer.

Voici quelques lignes directrices générales pour un régime sans fer :

  1. Éviter les aliments riches en fer : cela comprend principalement les viandes rouges, les abats (foie, rognons, etc.), les fruits de mer, les légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches), les légumes verts à feuilles (épinards, bette à carde, etc.) et les céréales enrichies en fer.

  2. Limiter les aliments contenant de la vitamine C : la vitamine C favorise l'absorption du fer. Il est donc recommandé de limiter les aliments riches en vitamine C, tels que les agrumes (oranges, citrons, pamplemousses), les baies et les jus de fruits.

  3. Éviter les aliments fermentés : certains aliments fermentés, comme la bière, le vin, le vinaigre et les produits de boulangerie à levure, peuvent contenir des quantités significatives de fer. Il est préférable de les éviter.

  4. Privilégier les aliments pauvres en fer: optez pour des aliments qui sont naturellement pauvres en fer, tels que les produits laitiers, les œufs, les céréales non enrichies, les légumes et les fruits (en dehors des agrumes).

Quel remède de grand mère contre l'anémie?

Il existe plusieurs remèdes de grand-mère traditionnellement utilisés pour aider à traiter l'anémie. Bien qu'ils puissent apporter un certain soulagement,  l'anémie (manque de fer) est une condition médicale qui nécessite un suivi médical approprié et un traitement adéquat. Cela dit, voici quelques remèdes de grand-mère souvent recommandés pour soutenir le traitement de l'anémie :

  1. Consommer des aliments riches en fer : les aliments riches en fer, tels que les légumes verts à feuilles sombres (épinards, bette à carde), les lentilles, la bardane, les haricots, les fruits secs (abricots, raisins secs), les graines (sésame, citrouille), les céréales complètes et les viandes maigres, peuvent aider à augmenter les niveaux de fer dans le corps.

  2. Prendre du jus d'ortie : le jus d'ortie est souvent recommandé pour stimuler la production de globules rouges et aider à lutter contre l'anémie. Il est préférable de consommer du jus d'ortie frais, préparé à partir de feuilles d'ortie fraîches. On la cueille avec des gants!

  3. Boire du jus de betterave : le jus de betterave est riche en fer et peut aider à stimuler la production de globules rouges. Il est préférable de consommer du jus de betterave frais et non sucré.

  4. Prendre de la bardane séchée:  la bardane favorise l'élimination des toxines et aide à combattre l'anémie.
  5. Utiliser des herbes et épices : certaines herbes et épices sont réputées pour leur teneur en fer et leur capacité à stimuler la production de globules rouges. Il s'agit notamment du persil, de la coriandre, du curcuma et de l'origan.

  6. Prendre des suppléments naturels : des suppléments naturels tels que la spiruline, le fucus, l'herbe d'orge et l'acérola, qui sont riches en fer et en vitamines, peuvent être utilisés pour compléter le traitement de l'anémie. 

Trop de ferritine: que faire comme sport?

En cas de taux élevé de ferritine, qui se trouvent généralement dans les cellules du foie, on va privilégier des activités sportives qui favorisent la santé cardiovasculaire et le métabolisme. Voici quelques suggestions de sports et d'activités qui pourraient être bénéfiques en cas d'excès de fer ou d'hyperferritinémie:

  1. Cardio-training : les exercices cardiovasculaires tels que la course à pied, la natation, le cyclisme, l'aérobic, le saut à la corde et la danse sont excellents pour augmenter votre rythme cardiaque, stimuler la circulation sanguine et favoriser le métabolisme.

  2. Entraînement en circuit : les séances d'entraînement en circuit qui combinent des exercices cardiovasculaires et des exercices de renforcement musculaire peuvent être très efficaces pour brûler des calories, augmenter le métabolisme et améliorer la condition physique globale.

  3. Sports d'endurance : des sports tels que le jogging, le power yoga, le vélo longue distance, la randonnée ou le tennis peuvent vous aider à améliorer votre endurance et à stimuler votre métabolisme.

  4. Entraînement en force: l'entraînement en force, comme l'haltérophilie ou l'utilisation de poids, ou le rocket yoga, peut aider à développer la masse musculaire, ce qui peut augmenter le métabolisme basal et brûler plus de calories.

  5. Pilates et yoga : le Pilates et le yoga sont des activités qui combinent des exercices de renforcement musculaire, d'étirement et de respiration. Ils peuvent améliorer la posture, renforcer le corps et aider à la détente. Ajoutez quelques techniques de relaxation.

Comment faire baisser le taux de la ferritine rapidement?

La baisse rapide du taux de ferritine dans le sang n'est généralement pas recommandée, car la ferritine est une protéine de stockage du fer essentielle pour le fonctionnement de l'organisme. Cependant, si votre taux de ferritine est excessivement élevé et nécessite une réduction, voici quelques mesures que vous pouvez prendre en concertation avec votre médecin traitant :

  1. Saignée thérapeutique: la saignée thérapeutique, également connue sous le nom de phlébotomie, consiste à prélever régulièrement une certaine quantité de sang pour réduire le taux de fer dans le corps. Cette procédure est généralement effectuée sous la supervision d'un médecin.

  2. Réduire la consommation d'aliments riches en fer : limitez votre consommation d'aliments riches en fer, tels que la viande rouge, les abats, les fruits de mer, les légumineuses, les légumes verts à feuilles et les céréales enrichies en fer, comme on l'a vu plus haut.

  3. Éviter les suppléments de fer : si vous prenez des suppléments de fer, discutez avec votre médecin traitant pour déterminer s'il est nécessaire de les réduire ou de les arrêter temporairement.

  4. Éviter les aliments favorisant l'absorption du fer : évitez de consommer des aliments riches en vitamine C, en calcium ou en fer héminique, car ils peuvent augmenter l'absorption du fer. Cela inclut les agrumes, les produits laitiers et la viande rouge.

Le fer est un minéral important pour le corps, mais un excès de fer peut être nocif pour la santé. Si vous avez un excès de fer dans le sang, appelé hémo-chromatose, consultez votre médecin traitant pour obtenir un traitement approprié. Cependant, voici quelques remèdes de grand-mère qui peuvent aider à maintenir des niveaux de fer normaux dans le corps :

  1. Consommer des aliments riches en calcium : le calcium aide à réguler l'absorption du fer par le corps. Vous pouvez consommer des aliments riches en calcium comme le lait, les produits laitiers, les légumes verts à feuilles, les fruits secs, etc.

  2. Consommer des aliments riches en polyphénols : les polyphénols sont des composés trouvés dans les plantes qui peuvent aider à réduire l'absorption du fer par le corps. Vous pouvez consommer des aliments riches en polyphénols comme le thé vert, le thé noir, les baies, les noix, etc.

  3. Éviter les aliments riches en vitamine C : la vitamine C aide à augmenter l'absorption du fer par le corps. Si vous avez un excès de fer, il est recommandé d'éviter les aliments riches en vitamine C, tels que les agrumes, les tomates, les poivrons, etc.

  4. Consommer des aliments riches en fibres : les fibres peuvent aider à lier le fer et à le faire passer à travers le corps. Vous pouvez consommer des aliments riches en fibres comme les légumes verts à feuilles, les fruits, les noix, les graines, etc.

  5. Éviter les suppléments de fer : si vous avez un excès de fer, il est recommandé d'éviter les suppléments de fer et de consulter un médecin pour obtenir un traitement approprié.

Ces remèdes de grand-mère ne sont pas un traitement médical approprié et ne doivent pas être utilisés sans l'avis d'un professionnel de la santé. Ils doivent rester nos petits remèdes de grand-mère!

 Régime pauvre en fer:

Un régime alimentaire pauvre en fer peut être nécessaire pour certaines personnes atteintes d'hémochromatose (une condition qui entraîne une accumulation excessive de fer dans le corps) ou pour d'autres raisons médicales. Voici des informations sur les aliments et les pratiques alimentaires qui peuvent aider à réduire les niveaux de fer dans le sang et la ferritine (une protéine qui stocke le fer) :

Aliments et régimes pauvres en fer :

  1. Évitez les aliments riches en fer : réduisez ou évitez les aliments riches en fer hémique, qui provient de sources animales. Cela comprend la viande rouge, les abats (foie, rognons), les fruits de mer et la volaille.

  2. Légumineuses : les légumineuses comme les lentilles, les pois chiches et les haricots sont des sources de fer non hémique, qui est moins bien absorbé par l'organisme que le fer hémique. Ils peuvent être inclus dans un régime pauvre en fer.

  3. Céréales et grains entiers : les céréales enrichies et les grains entiers contiennent également du fer non hémique. Toutefois, leur absorption est moindre que celle du fer hémique.

  4. Fruits et légumes : les fruits et légumes, en particulier ceux riches en vitamine C, peuvent aider à réduire l'absorption du fer non hémique. La vitamine C améliore l'absorption du fer végétal, tandis que le calcium peut inhiber son absorption.

  5. Thé et café : la caféine présente dans le thé et le café peut réduire légèrement l'absorption du fer non hémique. Cependant, cela n'a pas un impact significatif sur les niveaux de fer sanguin.

Quels sont les aliments et les régimes pauvres en fer?

Un régime alimentaire pauvre en fer peut être nécessaire pour certaines personnes atteintes de conditions médicales telles que l'hémochromatose (une affection caractérisée par une accumulation excessive de fer dans le corps) ou d'autres problèmes de santé nécessitant une réduction de l'apport en fer. Voici des exemples d'aliments et de régimes pauvres en fer :

1. Aliments pauvres en fer :

  • Légumineuses : les légumineuses, comme les lentilles, les pois chiches et les haricots, le soja et le tofu, sont de bonnes sources de protéines végétales mais contiennent du fer non hémique, qui est moins bien absorbé par l'organisme que le fer hémique. Evitez les produits animaux et les graisses.
  • Céréales et grains entiers : les céréales et les grains entiers peuvent contenir du fer non hémique, bien que leur absorption soit également moins efficace que celle du fer hémique.
  • Fruits et légumes : la plupart des plantes, fruits et légumes et fibres alimentaires, sont pauvres en fer, à l'exception de quelques variétés comme les épinards, les bettes, et les brocolis, qui contiennent un peu plus de fer.
  • Noix et graines : les noix et les graines, comme les amandes, les noix de cajou, les graines de tournesol, et les graines de sésame, contiennent du fer non hémique.
  • Produits laitiers : les produits laitiers, tels que le lait, le fromage et le yaourt, contiennent du fer, mais il s'agit principalement de fer non hémique.

2. Régime alimentaire pauvre en fer :

  • Régime végétarien ou végétalien : un régime qui exclut la viande rouge et les produits d'origine animale riches en fer est généralement pauvre en fer hémique.
  • Régime à base de céréales et de légumineuses : en combinant des céréales et des légumineuses, vous pouvez obtenir une source de protéines tout en évitant les aliments riches en fer.
  • Éviter les aliments enrichis en fer : certains aliments sont enrichis en fer, comme les céréales du petit-déjeuner. Si vous suivez un régime pauvre en fer, évitez ces produits.

Quel thé boire pour diminuer le taux de fer dans le sang ?

  • Le thé noir et le thé vert contiennent des composés appelés polyphénols, qui sont connus pour inhiber l'absorption du fer non hémique.
  • Vous pouvez boire ces thés en quantité modérée pour aider à réduire l'absorption du fer provenant des aliments d'origine végétale.
  • Cependant, ne comptez pas uniquement sur le thé pour réduire vos niveaux de fer si vous avez des préoccupations médicales sérieuses liées à une surcharge de fer.

Quel légume manger quand on a trop de fer ?

Les légumes riches en fer non hémique, comme les épinards et les brocolis, peuvent être inclus dans votre alimentation.

Cependant, assurez-vous de les combiner avec des sources de vitamine C (comme les agrumes, les poivrons rouges, les fraises) pour améliorer l'absorption du fer non hémique.

Comment faire descendre son taux de ferritine naturellement ? 

Si vous avez des niveaux de ferritine excessivement élevés en raison d'une condition médicale, consultez un médecin pour établir un plan de gestion approprié.

Cela peut inclure des saignées thérapeutiques, également appelées phlébotomies, qui permettent de réduire les niveaux de fer.

Suivez les recommandations médicales, car une réduction excessive de fer peut également être préjudiciable à la santé.

Dans tous les cas, discutez de vos besoins spécifiques en matière de gestion du fer dans le sang et de ferritine.

Les conséquences sur la beauté d'avoir trop de fer ou pas assez?

L'équilibre du fer dans l'organisme est essentiel pour la santé générale et peut avoir des conséquences sur la beauté. Tant un excès que des niveaux insuffisants de fer peuvent affecter différents aspects de la santé et de l'apparence. Voici quelques conséquences possibles sur la beauté d'avoir trop de fer ou pas assez :

Trop de fer (hémochromatose ou surcharge de fer) :

  1. Problèmes de peau : une surcharge de fer peut contribuer à des problèmes de peau, notamment l'hyperpigmentation, la couleur de la peau devenant plus foncée, et des éruptions cutanées.

  2. Fragilité des cheveux et des ongles : un excès de fer peut entraîner la fragilité des cheveux et des ongles.

  3. Vieillissement prématuré : une accumulation excessive de fer peut augmenter le stress oxydatif dans l'organisme, ce qui peut contribuer au vieillissement prématuré de la peau.

  4. Fatigue et perte d'énergie : une surcharge de fer peut entraîner de la fatigue et un manque d'énergie, ce qui peut se refléter dans votre apparence générale.

Pas assez de fer (anémie ferriprive) :

  1. Perte de cheveux : une carence en fer peut contribuer à la perte de cheveux et à la fragilité des cheveux.

  2. Peau pâle : une anémie ferriprive peut entraîner une pâleur de la peau.

  3. Cernes sous les yeux : des cernes sous les yeux peuvent être plus visibles en cas de carence en fer.

  4. Onychoschizie : la carence en fer peut entraîner la fragilité des ongles, appelée onychoschizie.

  5. Fatigue et teint terne : la fatigue et un teint terne peuvent être des signes de carence en fer, ce qui peut affecter l'apparence de la peau.

Ces conséquences sur la beauté peuvent varier d'une personne à l'autre et dépendent de la sévérité de l'excès ou de la carence en fer, ainsi que d'autres facteurs de santé individuels. 

Comment faire descendre le taux de fer trop élevé dans le sang (Hémochromatose)? 

La gestion des niveaux élevés de fer dans le sang, également appelée hémochromatose, nécessite une approche médicale appropriée. Si vous suspectez un excès de fer,  consultez votre médecin traitant pour des conseils personnalisés et des tests appropriés. Cela étant dit, voici quelques informations générales qui pourraient être pertinentes :

1. Alimentation :

  • Évitez les suppléments de fer, et soyez attentif à la consommation d'aliments riches en fer, tels que la viande rouge et certains types de fruits de mer.

2. Phlébotomie (saignée) :

  • La phlébotomie est un traitement courant pour l'hémochromatose. Elle consiste à retirer régulièrement une certaine quantité de sang, réduisant ainsi les niveaux de fer dans les cellules de l'organisme.

3 . Médicaments chélateurs :

  • Dans certains cas, des médicaments chélateurs peuvent être prescrits pour aider à réduire les niveaux de fer en facilitant son élimination.

Hémochromatose) et alcool

  • L'alcool peut augmenter l'absorption du fer dans l'intestin.
  • Les personnes atteintes d'hémochromatose sont souvent conseillées d'éviter ou de limiter la consommation d'alcool.

Qu'est-ce qui fait chuter la ferritine ?

Certaines personnes recherchent des thérapies complémentaires, comme la thérapie par ventouses, bien que l'efficacité de ces approches puisse varier, et leur utilisation devrait être discutée avec un professionnel de la santé.

Quelle plante pour faire baisser le fer dans le sang ?

Des herbes et plantes comme le thé vert, le thé à la camomille, et certaines herbes chinoises sont parfois mentionnées pour leur potentiel à réguler le fer, mais leur efficacité et leur sécurité nécessitent une évaluation approfondie.

Quel est le taux de ferritine à ne pas dépasser ?

Le taux de ferritine dans le sang est une mesure importante pour évaluer le statut en fer. Les valeurs normales peuvent varier, mais généralement, un taux de ferritine élevé peut indiquer une surcharge en fer. La plage normale peut varier, mais en général, une ferritine élevée est souvent considérée comme dépassant les 200 ng/mL.

Ferritine, c'est quoi?

La ferritine est une protéine présente dans le corps humain qui joue un rôle clé dans le stockage et la libération du fer. Le fer est un élément essentiel pour de nombreuses fonctions biologiques, y compris le transport de l'oxygène dans le sang.

La ferritine agit comme une sorte de réserve de fer dans l'organisme. Lorsque le corps a suffisamment de fer, il stocke l'excès dans la ferritine. En cas de besoin, comme lorsqu'il y a une demande accrue en fer, la ferritine libère du fer dans le sang pour répondre à ces besoins.

La mesure de la ferritine dans le sang est souvent utilisée comme indicateur du statut du fer dans le corps.

Des niveaux de ferritine normaux indiquent généralement une quantité adéquate de fer, tandis que des niveaux bas peuvent suggérer une carence en fer.

À l'inverse, des niveaux élevés de ferritine peuvent être associés à une surcharge en fer ou à des conditions médicales sous-jacentes.

2 commentaires

Bonjour, on vient de me ecouvrir un taux de fer élevé. J’ai lu tout votre article pour éterminer qu’éviter que privilégier en termes d’aliments.
Or vous conseillez et déconseillez successivement par exemple les aliments riches en vitamine C, ou les aliments riches en polyphénols…
Je ne sais quels conseils suivre ?
Merci de votre retour.
Cordialement

France 06 janvier 2024

Bonjour,
J’ai trop de fer dans le sang que faire pour réduire et quel thé boire ?

Thé marcha ?

Depère Michel 08 décembre 2023

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés