Les taches sur la peau

Du jus de citron à l'huile de ricin, en passant par le vinaigre de cidre, les remèdes de grand-mère farfelus ne manquent pas pour faire disparaître ces petites taches qui apparaissent parfois sur la peau, et dont on se passerait bien...

Plus sérieusement, quand elles sont trop disgracieuses ou deviennent sources de complexes, les taches brunes, couperoses et autres taches de vin, peuvent être estompées, voire éliminées.
Il existe aujourd'hui des moyens sûrs et efficaces pour s'en débarrasser.

Il arrive parfois que notre peau se marque et affiche des différences de pigmentation plus ou moins prononcées : ce sont des taches.
Il existe de différents types de taches de la peau : elles portent des noms différents en fonction de leur apparence et de leur origine.

> Les taches rubis sont de petites taches rouges (ou de petits points) qui apparaissent généralement sur le corps.

> La couperose : il s'agit des petits vaisseaux qui se dilatent parfois sur les joues ou les ailes du nez.

> L'érythrose se traduit par des rougeurs diffuses au niveau du visage, qui peuvent, dans certains cas, devenir permanentes. On appelle érythosis coli celles qui se forment sur les faces latérales du cou.

> Les angiomes sont ce que l'on appelle plus familèrement taches de vin (mais peuvent aussi constituer d'autres types de lésions).

> Les taches de rousseur sont dues à une quantité plus importante de mélanosomes (produits par les mélanocytes) au niveau de certaines cellules. Elles touchent plus particulièrement les peaux claires des blonds ou des roux.

Ces taches peuvent être de nature congénitale, c'est-à-dire de naissance, ou bien apparaître au fil du temps, on parle alors de taches acquises.

Les taches congénitales

 
 - Les taches de la peau congénitales

Ce sont principalement les taches de rousseur. Charmantes, elles sont parfois jugées trop envahissantes par leur propriétaire : elles sont en effet sensibles aux UV, et prennent généralement une teinte plus foncée durant l'été.

Aussi appelées taches de son, les taches de rousseur sont souvent très visibles pendant l'enfance, mais ont cependant tendance à s'estomper avec l'âge.

Les angiomes sont également des taches dites de naissance. Plus disgracieuses que dangereuses pour la santé - elles sont totalement bénignes - ces taches sont dues à une "malformation" des vaisseaux sanguins, anormalement dilatés.

On en connaît mal l’origine, mais on estime qu’un enfant sur dix naît avec un angiome. Dans la plupart des cas, les angiomes disparaissent d'eux-mêmes avec l'âge, sans laisser de traces. Cette particularité témoigne, en tout cas, de l'immaturité du système vasculaire chez le nouveau-né.

Ce type de taches, lui, est souvent la conséquence d'un trop plein de soleil. Le fameux « capital soleil » dont on nous parle à longueur de temps n'est pas un mythe : au bout d'un certain nombre d'expositions au soleil, la peau n'est plus capable de bronzer uniformément (voire de bronzer tout court).

Le mélanocyte, c'est-à-dire la cellule qui fabrique la mélanine, réagit au soleil mais avec un temps de latence. C'est pourquoi on ne commence à bronzer qu'après 3 ou 4 jours d'exposition (c'est aussi pendant ce laps de temps que l'on attrape des coups de soleil).

Mais quand la cellule est  "épuisée", elle se met à fonctionner de manière désordonnée, et au lieu de fabriquer un hâle harmonieux, elle donne naissance à des taches de teinte foncée. C'est aussi le cas des peaux claires qui réagissent mal aux UV et fabriquent des taches de rousseur.

Ces taches apparaissent plus ou moins vite, et plus ou moins tôt. Poêtiquement nommées « fleurs de cimetière » parce qu'elles parsèment le dos des mains et le visage des personnes âgées. Ces taches, pas forcément « de vieillesse », peuvent se dessiner dès l'âge de 25 ou 30 ans. Elles peuvent alors être source de complexe.

Le traitement au laser

Lire la suite ▶ 

 

 - Laser contre les taches de la peau, laser ablatif,  laser vasculaire, traitement aui laser

Outre les lasers dépigmentants, il existe aussi des lasers ablatifs et des lasers vasculaires.

> Les lasers ablatifs
Ils permettent d'éliminer les couches supérieures de l'épiderme pour révéler une peau plus nette, éclaircie et lissée. Ce type de laser peut être utilisé à la place du laser dépigmentant pour traiter les taches de vieillesse, par exemple.

Comme avec le laser dépigmentant, toute exposition aux UV est interdite pendant au moins un mois, et l'application d'une crème cicatrisante est prescrite durant une quinzaine de jours. La peau, comme "épluchée" par le rayon laser, doit se reconstituer, et nécessite une protection solaire maximale, même par temps couvert.

> Les lasers vasculaires
Ceux-ci sont indiqués dans le traitement de la couperose, de l'érythrose, angiomes et autres taches rubis... Le faisceau lumineux vise l'hémoglobine, et cautérise les petits vaisseaux responsables des rougeurs.

Ce type de traitement nécessite lui aussi plusieurs séances (pour laisser à chaque fois, le temps à la peau de résorber ses lésions), et implique une protection efficace contre les rayons du soleil.

Le peeling dépigmentant

Lire la suite ▶ 

 

 - Peeling dépigmentant : peeling et maque de grossesse, peeling sur taches de vieillesse

Le peeling dépigmentant est indiqué dans les problèmes de pigmentation de la peau, quelle que soit leur origine : taches solaires, taches de vieillesse, masques de grossesse, cicatrices...

Comment ça marche ?
Il s'agit d'appliquer en masque, une crème enrichie en agents dépigmentants (type acide rétinoique, azélaic...). Les actifs ont pour mission de "dissoudre" les pigments pour révéler une peau claire.

Le masque doit rester posé pendant six heures. Le médecin s'assure donc que toutes les zones à traiter sont bien recouvertes, et vous rentrer chez vous. Une fois retiré, et selon le principe du peeling, la peau va connaître un phénomène de desquamation durant deux ou trois jours. Il faudra ensuite ensuite appliquer une crème spéciale, une fois par jour pendant au moins deux mois (jusqu'à six mois dans certains cas).

Côté budget, comptez 500 euros pour le peeling, et environ 130 euros pour la crème cicatrisante en pharmacie.

Attention : il est impératif de se protéger des rayons du soleil, et d'appliquer un écran total pendant deux mois. Il est donc préférable d’envisager ce type de traitement au début de l’hiver, alors que le soleil est faible. 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés